Bienvenue à Blogs CodeS-SourceS Identification | Inscription | Aide

Open XML

Des standards pour communiquer ensemble

Six bénéfices que vous pouvez attendre de la normalisation ISO/IEC d’Open XML

Article intéressant de Jan van den Beld sur les bénéfices que l’industrie peut attendre de la normalisation ISO/IEC d’open XML. Jan van den Beld a été de 1991 à Avril 2007 le secrétaire général de l’Ecma International à Genève. Il est depuis consultant en standardisation.

http://janvandenbeld.blogspot.com/2008/02/six-benefits-you-can-get-from-isoiec.html

Je me suis permis de traduire  et de synthétiser les grandes lignes de son article .

1. Transfert du contrôle.
Microsoft a déjà fait le premier pas pour mettre le contrôle du développement et de l'évolution future de la norme Open XML entre les mains de  l’Ecma en décembre 2005.    Le processus Ecma est ouvert, non seulement à ses propres membres, mais au monde entier, en particulier à des experts d'organismes nationaux de l'ISO/IEC. En juin 2006, les comités de normalisation nationaux JTC 1 SC34 réunis en séance plénière à Séoul ont été invités à envoyer leurs délégués aux réunions de l’Ecma. Aussi, le premier projet de la future norme ECMA-376, a été distribué par le SC34 et mis à disposition sur le site de l'Ecma. Ecma a également fourni un canal de commentaire par courrier électronique. Le jalon marquant l'achèvement de la première étape a été la publication de l'ECMA-376 en décembre 2006, la première publication d'un standard international pour Open XML.

La deuxième étape du processus Ecma a été le transfert de contrôle dans les mains des pouvoirs publics de l'ISO/IEC. Après son approbation en décembre 2006 le standard ECMA a été soumis à la procédure Fast-Track de l'ISO/IEC JTC 1, un processus qui prend de 10 à 18 mois.
L’objectif clair de Microsoft est de renoncer au contrôle exclusif de l'évolution d’Open XML: un changement très significatif de la part de Microsoft qui a démarré ce siècle par la normalisation de ISO / CEI 23270 - ECMA-334 pour le langage C # et ISO / CEI 23271 - ECMA-335 pour le Common Language Infrastructure (CLI).

Ecma a essayé il y a quelques années de développer une norme ouverte pour Java sur demande de Sun Microsystems après que leur effort pour le réaliser par l'intermédiaire de la procédure PAS du JTC 1 ait échoué. En fin de compte Sun ne voulait pas renoncer à son contrôle de l'évolution de Java malgré les efforts importants faits par IBM et d’autres pour cela. C'est pourquoi le monde ne dispose pas encore d'un standard ouvert pour Java. Cela souligne encore plus l'importance de l'objectif pour Microsoft.

2. Transfert de gérance.
Les normes telles que celles pour ODF et Open XML normes évoluent. Concernant Open XML, Microsoft veut que cela se produise dans un processus ouvert en transférant le contrôle à une communauté de plus en plus large. Le transfert de la gouvernance à l'ISO/IEC est un transfert à un très large groupe d'utilisateurs intéressés, des fabricants et les gouvernements du monde entier.
D'une certaine manière, il est dommage que certains membres de l’Ecma comme IBM n'ont pas commencé plus tôt à participer activement à ce processus. IBM a beaucoup de critiques sur Open XML et si IBM avait fourni ses commentaires à l’Ecma au lieu d’attendre le Fast-Track, IBM aurait prolongé leur temps pour exprimer la critique dans un esprit constructif et de manière efficace d’au moins sept à douze mois.
Mais l'ouverture et le transfert de contrôle habituellement progresse étape par étape, comme cela a été démontré par Patrick Durusau, le rédacteur en chef d'ODF, dans un article récent (6 février 2008) sur OpenXML. Voir: http://www.durusau.net/publications/OpenXMLPosterChild.pdf

Dans la situation actuelle autour d’Open XML, ce ne serait pas un problème majeur si tous les commentaires remontés par les organismes nationaux n’étaient pas intégrés dans la publication de la première édition. De tels commentaires ne sont pas perdus à jamais dans un processus évolutif, car ils forment un point départ naturel pour la deuxième édition, qui sera développé au sein JTC 1 SC34. Et en juin de cette année, ils seront déjà inclus dans la deuxième édition d'ECMA-376.

3. Chance pour l'industrie et les implémenteurs.
L'industrie et d'autres implémenteurs ont désormais la possibilité de fabriquer de nouveaux produits qui entrent sur le marché où opère également Microsoft et qui peuvent s'appuyer sur la technologie de Microsoft sans être dépendants de la bonne volonté de Microsoft - et cela est particulièrement vrai pour les PME et les start-up qui explorent des marchés de niche pour des applications spécifiques sur le poste de travail, tout en sachant que la norme garantit la stabilité de l'interface et qu'ils peuvent être associés à sa maintenance et son évolution. Ils peuvent aussi profiter du fait qu’ODF soit également une norme.
Il y a déjà 300 entreprises actives dans ce domaine en utilisant ECMA-376 pour leurs applications, par exemple, Altova, Altsoft, Apple, Adobe, Corel, Google, IBM, Microsoft, Novell, OpenXML / ODF Translator, QuickOffice.  Une liste plus complète est disponible à Http://www.openxmlcommunity.org/applications.aspx . Et quelques démos et vidéos peuvent être trouvées sur  Http://www.youtube.com/openxml

En outre, la concurrence des normes dans le domaine des TIC sont plus la règle que l'exception: voir l'étude réalisée en aout 2007 par le professeur Blind en Allemagne: Une analyse économique des normes multiples illustrée en utilisant l'exemple de la norme ECMA Open XML et de l'ISO / IEC standard ODF. Des exemplaires gratuits sont disponibles en anglais et en allemand.  Contact: Knut.Blind @ TU-Berlin.de

Les utilisateurs et les fabricants peuvent non seulement tirer parti de la norme aujourd'hui, mais peut aussi fortement influencer son développement futur au sein de l’environnement ouvert de l’ISO/IEC JTC 1 SC34. Il faut espérer que l'évolution de la norme ODF va bientôt passer de l'OASIS à SC34 ainsi parce que c'est une condition essentielle pour le cinquième bénéfice de la normalisation ISO /IEC d’ Open XML.

4. Evolution de la norme.
Le plus tôt le standard est là, le plus tôt son évolution peut commencer. Le monde ne va certainement pas être arrivé à la fin du développement des formats de document avec la publication d'ODF et d’Open XML. D'autres sont même déjà au coin de la rue, comme UOF et CDF.
Il ne faut pas oublier que les choix sur le marché ne sont pas fondées sur des normes, mais sur des produits, qui sont mises en œuvre de préférence en respecter les normes. La cinquième raison est justement liée à cette preuve de conformité.
Un rôle très important pour les normes est leur utilisation dans la diffusion de la technologie en agissant comme catalyseurs dans le marché en faveur de l'utilisation de produits conformes à ces normes.

5. Interopérabilité
Il s'agit là d'une condition essentielle pour la réussite des produits supportant ODF et Open XML. Les travaux dans ce domaine ont une chance raisonnable de commencer une fois que les deux normes sont là, c'est-à-dire, en SC34. La première base pour un tel effort proviendra très probablement du DIN NIA 34, c'est-à-dire que comité miroir allemand du JTC 1 SC34, qui a lancé une étude sur l'inventaire de toutes les différences et similarités entre les deux technologies en mai 2007. Les exigences d’interopérabilité et ses possibilités dépendront des besoins des utilisateurs et de faisabilité architecturale. Cet effort pour donner une chance au développement à la fois ODF et Open XML doivent être mis dans les mains de SC34. Pour Open XML cela a déjà été promis publiquement, en suivant les directives JTC 1.
Une nouvelle série d'intéressantes contributions à promouvoir l'interopérabilité a été annoncé par Microsoft le 15 février 2008 par la publication de la documentation de l'Office des formats binaires et de la mettre sous leur Open Specification Promise (OSP), et en annonçant le lancement d'un projet de traducteur sur Sourceforge. Voir:
Http://www.microsoft.com/interop/docs/OfficeBinaryFormats.mspx
Http://www.microsoft.com/interop/osp/default.mspx
Http://b2xtranslator.sourceforge.net/
Juste pour être complet, Microsoft a également publié le même jour de Windows Compound File Format, le Windows Metafile Format (. Wmf) et de l'encre Numéroté Format Specification (ISF), et les mettre ainsi dans le cadre OSP. Voir:
Http://www.microsoft.com/interop/docs/supportingtechnologies.mspx

6. Les tests de conformité et d'interopérabilité.
Enfin, une dernière raison a trait à déterminer si des produits sont conformes à une norme. Jusqu'à ce qu'il y ait une norme, il n'y a pas de possibilité de développer une suite de test qui peut être utilisé pour vérifier si un nouveau produit est conforme aux exigences de la norme. Le standard est le point de référence pour les tests de conformité. Normalement, les tests de conformité ne se font pas par les mêmes experts qui ont rédigé la norme, mais leur support aux laboratoires de test est généralement très apprécié.
Tout aussi important peuvent être les tests d'interopérabilité.
Certains NBs pensent aussi à une implémentation de référence même si cela ne peut que donner des orientations pour le développement de nouveaux produits qui ont l'intention d'être conforme à la norme: une telle mise en œuvre est utile pour montrer, comme un modèle, la façon dont la norme peut être appliquée, mais laisser de la place pour l'amélioration des performances, de personnalisation, etc
Une implémentation de référence ne joue pas un rôle dans les tests de conformité.
Les séries de tests, à proprement parler, ne sont pas un sujet de l'ISO / IEC, ni les tests de conformité ou les tests d'interopérabilité. L’objectif de l’ISO/IEC est de produire des standards. Les suites de tests, les tests de conformité, les tests d'interopérabilité sont des sujets extrêmement importants sur lesquels d'autres organismes tels que des

Ce post vous a plu ? Ajoutez le dans vos favoris pour ne pas perdre de temps à le retrouver le jour où vous en aurez besoin :
Posted: dimanche 17 février 2008 10:14 par Polo

Commentaires

Pas de commentaires

Les commentaires anonymes sont désactivés

Les 10 derniers blogs postés

- Merci par Blog de Jérémy Jeanson le 10-01-2019, 20:47

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage des Office Groups de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 04-26-2019, 11:02

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage de Microsoft Teams de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 04-26-2019, 10:39

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage de OneDrive for Business de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 04-25-2019, 15:13

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage de SharePoint Online de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-27-2019, 13:39

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage d’Exchange Online de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-25-2019, 15:07

- Office 365: Script PowerShell pour auditer le contenu de son Office 365 Stream Portal par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-21-2019, 17:56

- Office 365: Script PowerShell pour auditer le contenu de son Office 365 Video Portal par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-18-2019, 18:56

- Office 365: Script PowerShell pour extraire les Audit Log basés sur des filtres fournis par Blog Technique de Romelard Fabrice le 01-28-2019, 16:13

- SharePoint Online: Script PowerShell pour désactiver l’Option IRM des sites SPO non autorisés par Blog Technique de Romelard Fabrice le 12-14-2018, 13:01