Ma définition préférée de l'accessibilité c'est : « Simplifier l'accès aux services pour tous ».

Certain préfèreront des tournures plus longues, plus élaborées ou documentées. Personnellement, je préfère en rester à ces quelques mots essentiels qui traduisent toute la difficulté de la chose et son périmètre.

« Simplifier l'accès »

Avec un PC, on a accès à une infinité de possibilités, d'applications et de service. C'est génial. Mais est-ce pour autant simple d'accès ? Pas toujours !

Exemples d'application ou sites, dont l'accès n'est pas simple :

  • Textes écrits en pourpre ou violet sur fond noir (merci le mal de tête).
  • Navigation impossible au clavier. Comment faire si on ne peut pas utiliser une souris ?
  • Navigation impossible avec une tablette.
  • Plan d'accès d'un salon au format timbre-poste de 300x300px (c'est du vécu).

Et si l'on a un handicap lourd, c'est encore plus difficile. Si l'on est aveugle, nombre de sites ou d'applications sont tout simplement inutilisables. Avec un peu de travail, les développeurs pourraient les rendre accessibles.

« Tous »

On est tous concernés. Potentiellement à tout moment de notre vie, on peut se retrouver avec des difficultés pour effectuer une action ou une autre. Ceci peut être le produit d'un accident, d'une maladie, de l'âge.

En France, on associe presque toujours l'accessibilité à un handicap (vue, fauteuil roulant, amputation). Mais il y aussi ces contenus / applications / sites dont le contenu ne parle à personne ou presque. Exemples :

  • La notice de montage d'un meuble suédois.
  • La première déclaration d'impôts (pour certains, les suivantes aussi peuvent poser problème).
  • Les feuilles de paie.
  • …. Etc…

Dans ces cas-là, nous sommes tous en difficulté.

« Service »

Aujourd'hui, l'informatique est là pour rendre des services. En tout cas, c'est que l'on en attend. Quand votre application n'est pas accessible à un utilisateur, elle ne peut lui rendre aucun service. Pire, elle peut donner une mauvaise image de votre société et de votre travail. Il y a de fortes chances que ce ne soit pas ce que vous souhaitiez.

Conclusion

Pour conclure avec l'exemple ultime de ce que n'est pas l'accessibilité, ce serrait :

  • Une déclaration d'impôts rédigée en suédois.
  • Sur une page écrite en pourpre sur fond noir.
  • Avec une notice de 30 pages qui s'affichent dans un encart de 300 par 300 pixels.
  • Avec un bouton « valider » qui bouge dès qu'on l'approche.
  • Le tout étant inutilisable au clavier.

Voilà, en espérant avoir été accessible ;)