Oh la belle phrase que voici :

“Oui mais on n’avait pas le temps”

Typiquement je genre de phrase que l’on peut entendre après qu’un programme rencontre un gros bug (et casse tout sur son passage). Personnellement je l’entends de plus en plus et bien souvent à tort comme une sorte d’excuse énorme quand on pose la question :

“Vous aviez une volonté précise à utiliser cette méthode ? » ou « Avez-vous pas envisager de… ?”

Non, mais sérieusement, quand je pose ce genre de question, c’est pour aider. Je ne porte aucun jugement, je cherche juste à comprendre le besoin et la raison qui a menée telle ou telle solution. Oui je parle de solution : heureuse ou pas, c’est une autre histoire. Et je veille bien à ne pas utiliser la moindre négation dans mes phrase pour soigner les “grand égos malades”.

Alors SVP, la rengaine du “on n’avait pas le temps”, c’est usé et cela m’use de plus en plus.

Quand on monte un projet considéré avec “une forte pression de Mr. X” où encore avec une échéance “fixée pour hier”, il n’y a pas de secret ! Et non, vous n’êtes pas obligés d’aller dans le mur. Car :

“Quand on n’a peu de temps, il faut justement commencer par prendre du temps.”

Il faut poser au moins une petite heure pour vérifier que l’on a bien compris le besoin, et faire un petit tour de l’état de l’art sur le sujet avant de partir tête baissée. Aujourd’hui il y a des technologies et des méthodes qui ont le vent en poupe, c’est génial. Mais avez-vous vraiment besoin de :

  • Faire un projet WPF et d’utiliser du MVVM pour une application qui n’a pas besoin d’interface graphique ?
  • Ou encore un site ASP .net avec MVC quand il faut produire une grosse quantité de pages en très peu de temps ?
  • Inventer une roue carrée qui tourne plus vite que la roue ronde?

Via se petit billet d’humeur, c’est un passionné des technologies énoncées un peu plus haut qui a parlé et non pas un vieux bougon qui ne veut pas de la nouveauté. Je les utilise moi-même et j’adore. J’ai juste voulu donner deux petits exemples à la mode pour vous faire comprendre que pour avoir une roue ronde, il faut déjà réfléchir et peut être utiliser la même que les autres sans vouloir tout réinventer… justement car le temps vous manque pour en faire plus. Pitié, n’utilisez plus de roues de secours avec des rustines !

“Utilisez ce que vous connaissez et utilisez le bien.”

Mais avant, prenez un tout petit peu de temps. Ce temps pris serra très largement compensé par celui que vous en perdrez pas plus tard. Et mettez un peu votre égo de côté et votre envie de briller par l’usage du super truc qui va révolutionner le monde… et qui risque de ne pas marcher, car vous n’avez pas le temps…