CSS Content State Selectors (Personnal Draft)

Bonjour à tous,

Je viens de publier une proposition comprenant 5 pseudo-classes pour le CSS Working Group ayant trait à l’état de chargement d’un élément (ex: IMG,VIDEO,AUDIO,OBJECT pour l’HTML…). Si le cœur vous en dit, vous pouvez retrouver cette proposition ici : http://fremycompany.com/TR/2012/ED-css-content-state/

N’hésitez pas à commenter (ici ou sur www-style) si vous avez des remarques ou des suggestions, particulièrement en ce qui concerne les deux “questions ouvertes” (issues).

Posté le 04 février 12 03:38 par FREMYCOMPANY | 0 commentaire(s)   
Classé sous , ,
[CSS3] Vendor prefixes are like science…

Vendor prefixes are like science: they are neither good or bad. They are what you do with them. Today, it seems some browser vendors are misusing them. Some poeple therefore advocate for their deletion. Is that really a good idea?

I will no go in the subject in depht. Many others have done it already. I’ll just give my opinion: experimental features should be kept in experimental builds. And to explain my point of view, nothing like an real-life analogy :

If medical corporations were selling experimental drugs at large scale, they could maybe save lifes because they shipped early. But, clearly, it is not allowed today anymore because it has become clear that the risks are more important than the gains. When they are developing new drugs, there’s firstly an experimental period in labs and with a small amount of people. It takes time, but is what has allowed us to have faith in the drugs we buy.

Testing should be reserved to testers; don’t put the whole web at risk.

A feature implemented in an RTM browser doesn’t have to be perfect. It doesn’t have to follow the spec at 100% at initial shipping. It has to be approximately interoperable with other browsers. It’s the only thing we ask. Shipping early is clearly not a way to achieve that goal.

Posté le 18 novembre 11 05:32 par FREMYCOMPANY | 0 commentaire(s)   
Classé sous ,
WPF, Images floues & SnapsToDevicePixels

C’est en construisant un programme, et plus précisément en portant un contrôle de WinForms vers WPF que je me suis rendu compte que WPF avait la fâcheuse habitude de rendre les images “floues”. Après avoir chipoté dans les RenderOptions, je pensais avoir trouvé une solution en utilisant l’interpolation du plus proche voisin.

C’étant sans compter sur des effets de bords, qui rendaient parfois l’image très désagréable à voir (alors que dans d’autres cas, elle retrouve tout simplement son rendu net, sans artéfacts). Je me suis alors interrogé. Pourquoi une image dont la taille de rendu à l’écran était identique à sa taille réelle éprouvait le besoin d’être redimensionnée?

En cherchant sur le net, je suis tombé sur cet article, qui décrit bien le problème :
http://www.nbdtech.com/Blog/archive/2008/11/20/blurred-images-in-wpf.aspx

En WinForms, une image n’est pas redimensionnée car elle est affichée directement sur le layer graphique.

En WPF, un layer intermédiaire existe, et il est plus précis que le layer graphique, ce qui permet un positionnement très précis (diviser un nombre impair de pixels en deux est possible) mais qui occasionne alors un resampling à la fin, ce qui conduit à des résultats parfois décevants :

La solution consiste en fait à appliquer SnapsToDevicePixels pour forcer WPF à ne pas aligner l’image sur des demi pixels, mais bien sur des pixels réels. Cela enlève donc le besoin de resampler l’image et permet de retrouver la netteté originale. Cela peut cependant avoir des conséquences dans un layout où les autres éléments sont rendus sans SnapsToDevicePixels car l’image peut déborder ou ne pas remplir tout l’espace disponible et laisser une rangée de pixel vide.

En espérant en aider certains,

François

Posté le 28 août 10 11:29 par FREMYCOMPANY | 1 commentaire(s)   
Classé sous , ,
Vous ne trouvez pas l’onglet Personnaliser pour changer l’icone d’un dossier ?

C’est normal, il est caché si vous utilisez ce dossier depuis une bibliothèque. Tentez d’y accéder depuis le chemin classique, cela devrait marcher.

Petit conseil un peu bateau pour certains, mais comme j’ai cherché un certain temps, je me dis que ça vaut la peine de le publier :D En espérant qu’ils changent ça pour Windows 8…

Mots-clés: Changer icone dossier, windows 7, impossible, tab, onglet, personnaliser, invisible, caché

Posté le 28 mai 10 06:29 par FREMYCOMPANY | 0 commentaire(s)   
Classé sous
Acheter un Tablet PC et/ou une tablette graphique : Quel(s) choix faire ?

Pour ceux qui l’ignoreraient encore, je suis désormais possesseur d’un portable tactile capacitif, le Acer 1825PTZ. J’avais par ailleurs déjà investi dans une tablette graphique USB, magnétique celle-là. Enfin, mon père à réussi à trouver sur eBay un vieux portable sous XP, mais où la couche “tactile” magnétique est intégrée sur la surface de l’écran.

Ayant donc une grande expérience en matière de tactile, et ayant surtout beaucoup cherché sur Internet des informations sur le sujet, je voulais faire partager cette expérience avec celles et ceux qui hésitent à acheter un ordinateur tactile, ou une solution intermédiaire (tablette…).

En effet, il n’est pas toujours facile de trouver ce qu’il nous faut, chaque type de “tactile” ayant ses propres intérêts (et ceux-ci pouvant être très complémentaires). Il est donc important de savoir quelle sera notre utilisation du tactile avant de faire un choix que l’on pourrait regretter après, car il ne correspondrait pas à nos besoins.

Passons tout d’abord en revue les différentes solutions tactiles possibles :

1. TABLETTE EXTERNE MAGNETIQUE (Stylet)

* Avec ou sans écran

Wacom BambooLes tablettes externes sont une solution économique et surtout adaptive au problème du tactile. Branchées en USB, ces tablettes permettent généralement d’utiliser un stylet magnétique sur une surface tactile. Les modèles les mieux pensés vous offrent en addition quelques boutons programmables, très utiles lorsque vous n’avez pas le clavier à portée de main.

La tablette externe est parfaite en complément d’un ordinateur classique. Elle permet de faire aisément des schémas ou de prendre vite fait quelques notes. Son intérêt reste tout de même limité par l’obligation d’utiliser un stylet dédié qui, même si il apporte souvent des fonctions très agréables comme le clic droit par bouton, la gomme ou des boutons programmables, reste une contrainte dont on voudrait se passer, notamment si l’on utilise des applications nécessitant l’usage du clavier (taper à dix doigts reste nettement plus rapide que d’utiliser la reconnaissance d’écriture), vu qu’il faut commencer par lacher le clavier, aller chercher le stylet, effectuer l’action voulue, puis enfin lacher le stylet pour revenir au clavier. Par ailleurs, le stylet, s’il est un remplaçant idéal de la souris, ne révolutionne pas vraiment l’interaction entre l’homme et la machine au même titre que ne le fais le “touch” à proprement parler. Ne fut-ce que parce qu’on est limité à un seul point de contact. Exit donc les gestures multi-touch. L’autre désavantage à noter est qu’il est nécessaire d’écrire autre part que sur l’écran. Les tablettes à prix abordable ne proposant pas de rétro-écran, il faut écrire ou dessiner tout en regardant l’écran. Cela s’apprend assez vite, mais cela reste une barrière qui fait que les tablettes graphiques externes “classiques” ne peuvent pas vraiment être considérées comme faisant partie de la gamme des Natural User Interface.

* Avantages

Pas cher.

Utilisable sur plusieurs machines.

Possibilité d’écrire “comme sur une feuille”, de prendre des notes au vol.

* Désavantages

Ne gère pas le multi-touch.

Ne permet pas vraiment d’entrer dans l’ère du tactile.

Peu précis (càd. qui’on doit utiliser un trait de 3-4 pixels d’épaisseurs pour ne pas voir les ‘défauts’ occasionnés par la légère vibration de la main sur la tablette), surtout si la taille de la tablette est petite par rapport à la résolution d’écran. Un rapport 1/2 permet toute fois une utilisation très agréable.

La solution sans écran exige un apprentissage et est moins naturelle, mais la solution avec écran empêche toute utilisation avec un portable pour des raisons d’autonomie.

Prend de la place en plus sur le bureau.

* Prix

Entre 49 et 250 €.

 

 

2. TABLET PC A DALLE MAGNETIQUE (Stylet)

Le Tablet PC à dalle magnétique n’est qu’une forme améliorée du modèle précédent. Il présente l’avantage d’avoir la dalle magnétique intégrée à l’écran. Cela supprime de nombreux inconvénients des dalles externes, mais ne change pas le principe de fonctionnement du stylet. Pour avoir utilisé ce genre de machines, il faut reconnaitre que l’entrée de texte y est vraiment intuitive. Mais l’utilisation pratique ne justifie souvent pas le prix (élevé) de ces machines [souvent au dessus de la barre des 1000€] pour celui qui cherche un simple PC qu’il va pouvoir utiliser tous les jours, dans le train ou à l’unif, par exemple.

* Avantages

Remplace parfaitement la souris. Une précision inégalable.

Possibilité d’écrire comme sur une feuille, de prendre des notes au vol.

Ne prend pas plus de place, et permet même d’en gagner, en faisant tourner l’écran au dessus du clavier. Ce simple fait justifie souvent à lui seul les ordinateurs tactiles, car cela est vraiment très commode pour utiliser le PC “en vol” (je veux dire par là, quand on est debout, qu’on se déplace, qu’on a pas de table pour déposer son ordi, …)

* Désavantages

Pas de multi-touch.

Exige un stylet pour fonctionner.

Ne permet pas vraiment de renter dans l’ère du tactile.

* Prix

Supérieur à 1000€ (pour un portable)

 

 

3. TABLET PC A DALLE CAPACITIVE

A côté des solutions à stylet présentées aux points précédent, on trouve une solution orientée “doigt”. Les tablettes PC à écran capacitif sont assez récent, contrairement à leurs homologues à dalle magnétique. Ayant toujours l’extraordinaire avantage d’avoir un écran rotatif, ces Tablet PC sont nettement plus intuitifs à utiliser que ceux à dalle magnétique. Par ailleurs, ils sont souvent disponibles à moindre coût. Contre partie de ces énormes avantages ? L’utilisation d’un stylet n’est plus possible, ce qui empêche tout production de contenu (écrire avec son doigt relevant de la gageure). Cependant, l’édition de documents en mode pure tactile est très agréable, notamment pour mettre en fluo les passages importants dans OneNote ou dans un lecteurs PDF dédiés. “Cliquer” sur l’écran se révèle magnifiquement intuitif, on s’y habitue tellement bien qu’on finirait presque par oublier que les machines des autres ne disposent pas de cette fonctionnalité. Si le tactile n’a pas d’application “directe” dans le sens où peu d’applications en tirent réellement parti, c’est surtout la navigation en générale qui est est grandement améliorée, notamment au sein d’Internet Explorer ou du XPS Viewer. Le clavier virtuel permet de s’en sortir sans encombre dans la plupart des cas, à l’exception faite de l’écriture de documents, tâche pour laquelle on préférera remettre son ordinateur en mode clavier. Windows 7 ayant fait d’énormes efforts sur la prise en charge du tactile, en particulier avec le système de “raccourcis” paramétrables (sorte de touch gestures), on se sent à l’aise avec notre doigt même dans les applications qui ne gèrent pas le tactile nativement. La précision du toucher à l’écran est suffisante pour cliquer à 85% de chance sur un bouton de 20 pixels sur 20, avec un peu d’entrainement.

* Avantages

Réellement intuitif et agréable. Le multipoint est un plaisir à utiliser.

* Désavantages

L’écran est vite sale. On s’y habitue, mais les maniaques éviteront ce genre d’achat :D

Ne réagit à priori que au doigt (tension négative du corps humain).

Ne permet pas d’entrée précise de texte nativement (des stylets compatibles existent, mais je n’ai pour l’instant pas encore été convaincu, mis à part peut-être par l’HTC ST C400 dont j’envisage l’achat). J’ai aussi quelques idées pour construire mon propre stylet, je ne manquerai pas de donner de mes nouvelles à ce sujet si j’arrive à quelque chose de concluant après mes examens universitaires.

Trop peu d’applications vraiment compatibles pour le moment. Même si Windows 7 fait vraiment bien son job, c’est un peu à regretter.

Souvent limités à deux points de contact (suffisant pour tout sauf pour les jeux où l’on aimerait parfois disposer de plus de deux points de contact (ne fut-ce que pour ne pas avoir de “perte” de contact quand on touche accidentellement à un troisième point).

* Prix

700€ pour un PC Tactile 12 pouces avec 6-10h d’autonomie en fonction de l’utilisation. Je peux réellement conseillé l’Acer Aspire 1835PTZ, dont l’utilisation s’avère un véritable plaisir, surtout accompagné d’une dalle magnétique pour la prise de note, j’y reviendrai après.

 

 

4. TABLET PC A DALLE RESISTIVE

La dalle résistive est en déclin, car elle est d’assez mauvaise qualité. Ce sont justement des problèmes d fiabilité qui ont empêché Acer de sortir le 1820PTZ avec une dalle résistive. Sur papier, cependant, ses caractéristiques sont vraiment alléchantes : la dalle résistive réagit à n’importe quelle pression. Pas besoin d’un stylet dédié, ni même d’un stylet tout court dans le cas d’une utilisation ou doigt. Son prix est aussi peu élevé. Si jamais les problèmes de fiabilité tombent, cette dalle a réellement de l’avenir vu son côté “amphibie” et bon marché.

* Avantages

Réagit à tout !

* Désavantages

Pour l’instant peu fiable.

* Prix

(Non disponible, on peut s’attendre à du 600€ pour un portable du même type que l’Acer 1825PTZ, vu que la version à dalle résistive était sensée être vendu à ce prix-là).

 

 

5. AUTRES SOLUTIONS

Bien entendu, cette liste est loin d’être exhaustive. Elle permet cependant de fournir une base pour la réflexion, car elle donne une bonne vision de ce qu’on peut attendre d’un Tablet PC, et des points intéressants à regarder avant de faire un achat.

 

 

Finalement, que conclure ?

Fujitsu LifeBook T900 Tablet PC PictureTout dépend de vos besoins ! Personnellement, je suis très satisfait de mon choix actuel, une dalle capacitive pour l’utilisation “de tous les jours”, qui remplace *très* agréablement mon trackpad ou ma souris. Pour prendre des notes aux cours ou faire mes séances d’exercices à l’unif, j’utilise une tablette externe, qui me permet d’acquérir la précision nécessaire à remplacer le papier. Et, à vrai dire, j’en suis très satisfait, Windows 7 et OneNote me permettant d’obtenir des comportements différents pour les deux modes d’entrée, laissant (par défaut) le tactile au doigt sur l’écran pour le zoom, le défilement et la sélection d’éléments et permettant ainsi d’être très polyvalent sur le terrain.

Les plus fortunés trouveront certainement leur bonheur dans les modèles hybrides équipés à la fois d’une dalle magnétique et d’une dalle capacitive (mais dans ce cas, difficile d’oser utiliser ce genre d’appareil couteux tous les jours, de peur de casser la machine et de devoir la repayer; à plus de 1500€ la machine, on y réfléchit souvent à deux fois).

 

Si certains ont déjà de l’expérience avec des machines tactiles ou des solutions tactiles qui ne sont pas abordées ici, les commentaires sont ouverts :D Je tiens quand même à signaler que j’ai pu tester chacun des solutions que je présente en détails ici, mais que l’expérience de l’un n’est jamais l’expérience de l’autre, les attentes et les machines étant différentes.

Posté le 13 mai 10 07:56 par FREMYCOMPANY | 5 commentaire(s)   
Classé sous ,
Repost: Understand the web

<<

Notre perception du web change. De plus en plus de gens traitent le web comme n’importe quelle autre API graphique. Un rival open-soucre, libre, gratuit, cross-plateforme de Flash, de WPF, de Cocoa et de tous les autres. Mais, bien que je sois pour rendre le web plus riche, lui offrir de nouvelles fonctionnalités, je considère que ce qui a forgé le web, ce qui l’a rendu plus “weblike”, c’est bien plus que cela. Oui, bien plus que cela…

[…]

>>

¤ Continue the lecture of the original article (en) ¤

(Franchement, cet article vaut le détour!)

Microsoft confirme : Le développement d’IE a bien été stoppé 3 ans

Dans un post sur le blog de Chris Wilson, ancien “grand patron” de l’équipe d’Internet Explorer (et désormais impliqué dans la coordination et la promotion des standards au sein des diverses équipes de Microsoft), celui-ci répond à la critique comme quoi Microsoft aurait abandonné les standards en laissant tomber le développement d’Internet Explorer après la version 6.

Après avoir confirmé que le développement d’Internet Explorer a bien été stoppé pendant une période de plus ou moins trois ans (chose qui ne surprendra personne), Chris Wilson justifie les raisons de ce choix :

  • Les “têtes pensantes” du groupe d’Internet Explorer auraient été délocalisée pour discuter et commencer l’implémentation de ce qui est devenu, au jour d’aujourd’hui, Windows Presentation Foundation et Silverlight, dont le nom original WPF/E ne laisse pas trompeur sur ses origines.
     
    Cela a laissé le développement d’Internet Explorer à la simple maintenance, et a stoppé l’évolution du moteur pendant cette période. Chris Wilson insiste cependant : Microsoft n’a pas voulu enterrer le web et, surtout, il existait encore une réelle envie d’innovation au sujet du web chez MS; elle avait juste été déplacée pour correspondre au mieux aux besoins de la société, qui ressentait un réel besoin de renouveler les APIs graphiques de Windows XP.
     
  • Malgré les possibilités offertes par le DHTML, peu de développeurs semblaient réellement intéressés par les possibilités RIA des navigateurs web, car elles semblaient trop inférieures à ce qu’on pouvait attendre d’une application client. Par ailleurs, l’adoption de Flash a limité sérieusement l’intérêt d’une solution “interne” pour Microsoft, et l’absence de bande passante suffisante pour la majorité des utilisateurs étaient une contrainte trop forte pour réaliser des applications RIA correctes. C’est ce constat qui a motivé Microsoft a regrouper ses troupes au sujet de la plateforme cliente (Windows).
     
  • Par ailleurs, respecter les standards était un véritable problème pour Internet Explorer car les sites web ne les respectaient pas, et ce problème a longtemps semblé insolvable. Personne dans l’équipe n’avait envie de créer un navigateur incapable d’afficher le web de son époque. A ce titre, C. Wilson se félicite de la solution trouvée pour Internet Explorer 8 (garder un mode compatibilité (actionnable par le site ou l’utilisateur), qui est une réplique quasi-exacte de la version précédente du navigateur et proposer en autre mode, par défaut, qui respecte mieux les standards) et regrette que cette solution n’aie pas été exploitée avant car cela aurait réduit les problèmes avec IE7 et permis d’avancer plus vite.
     
  • Chris Wilson note que c’est aussi à cette époque que de nombreux hackers vont commencer à exploiter les failles de sécurité d’Internet Explorer, ce qui va contraindre Microsoft à engager nombre de ses développeurs dans la recherche, la correction et la distribution de patchs et de mener à bien une révision des règles de sécurité d’IE (ActiveX, …).
     

Comme ça cette période sombre du développement web aura au moins une explication,

François

 

[PS: Cet article est juste une traduction/adaptation du post de Chris Wilson. Si vous avez des commentaires à faire (autre que ceux sur la manière dont j’ai interprété les choses), je vous demanderais de les poster sur l’article original). Merci d’avance. ]

[WP7] Je ne veux pas d’un nouvel iPhone

Je pense qu'ils ont besoin d'une piqure de rappel chez Microsoft : c'est bien gentil d'avoir une interface jolie, mais si c'est pour avoir un truc qui ne convainct pas dedans, c'est peine perdue.

 

----> windows-phone-7-1.jpg

   Système ouvert ----> Fermé ?

 

Pas d'explorateur de fichiers (ni même de système de fichiers accessibles aux applications à vrai dire), pas (encore?) de copier-coller, des applications uniquement installable depuis le MarketPlace, pas de connexion en USB, ça commence drôlement à ressembler à un iPhone leur truc. Certains disent peut-être que je suis pro-Microsoft, mais rien n'y fera, si Microsoft nous sort un iPhone, je ne serai pas acheteur potentiel. Ce qu'il me faut c'est un téléphone programmable et personnalisable, dans lequel je puisse me sentir aussi à l’aise que sur mon ordinateur personnel, pas juste un téléphone capable d’aller sur Facebook et de prendre des photos et de faire tourner deux trois jeux marrants que je pourrai montrer à mes copains.

Sans quoi je m'achète un téléphone moins cher, ça fait tout aussi bien l'affaire.

 

Bref, pour le leur signaler, j'ai signé la pétition ouverte par un groupe de "fans" de Windows Mobile. Je ne prends pas ça comme une attaque ouverte vers Microsoft, juste comme un rappel pour eux que si ils ne font pas d’effort dans la bonne direction, beaucoup de développeurs qui n’ont pas achetés l’iPhone en raison de ses contraintes (app store anti-concurrentiel, forfait obligatoire, gestion merdique des appareils abimés même sous garantie, …) risquent donc de ne pas acheter un Windows Phone, et, je dirais même, finiront par acheter quelque chose d’autre comme un Android, par dépit. Car même si je ne suis pas convaincu du tout par cette plateforme made in Google, je dois bien reconnaitre que c’est pour l’instant le meilleur compromis vendu sur le marché en terme de “développabilité” et de “beauté”. Windows Mobile a pour l’instant de très nombreux atouts. Ce qu’il lui manque, c’est une interface acceptable et surtout une homogénéité dans l’expérience utilisateur délivrée par les applications tierces. Avoir une belle interface au pris du sacrifice des atouts de Windows Mobile me semble une mauvaise stratégie pour Microsoft, et je voulais le leur signaler.


http://bit.ly/9TBo7P - What I don't like in iPhone is the system closeness.

I'm rather disapointed to see @wp7dev following @apple sample.


Et vous, qu’en pensez-vous ? A-t-on une autre impression quand on vit le MIX de l’intérieur, ou est-ce un avis plus général ?

Posté le 17 mars 10 01:11 par FREMYCOMPANY | 6 commentaire(s)   
Classé sous
Internet Explorer 9 passera-t-il Acid 3 ?

Vous m’auriez posé la question il y a encore trois jours, j’aurais répondu non. Pour justifier cette réponse par la négative, j’aurais sans doute utilisé la citation suivante, toute droite venue de membres de l’IETeam lors d’un chat réalisé il y a quelques mois :

"Certains s’attachent à des tests qui ne représentent pas la réalité du monde des développeurs web. Nous estimons avoir d’autres choses plus importantes à faire [que de s’occuper de passer Acid 3].”

Et pourtant, si j’en crois un tweet de Sylvain Galineau (IE Program Manager, quoique j’ignore si c’est dans le domaine du DOM ou du CSS), il serait possible qu’IE passe Acid 3.

“Un grand merci à Google*. Je pense que je peux appeler cela un grand jour.”                         * (Google est le créateur d’Acid Test 3)

Le tweet était accompagné de l’image suivante :

Thank you Google. I guess I can call it a day.

Dans le doute, je viens de poser la question directement à S. Galineau, afin de voir si il peut, oui ou non, confirmer qu’IE 9 passera Acid Test 3. Je crains hélas ne pas recevoir de réponse; l’équipe d’IE ne s’est jamais montrée très bavarde hors des séances officielles.

Une autre possibilité serait qu’il s’agisse d’une intégration de Chrome dans Internet Explorer. Celle-ci a fait grand bruit aujourd’hui. Qui sait si ce n’est pas de là que la capture d’écran est tirée… Affaire à suivre…

Pour rappeler le contexte, je souhaitais tout de même signaler que je n’accorde aucune valeur légitime à Acid3, tant ce test est peu intéressant – chose que tous les fabricants de navigateurs avaient concédés, que cela soit ouvertement ou à demi-mots. Qu’IE le passe ne prouve pas qu’il sera bon en CSS. C’est juste un indice qu’on travaille ferme dans l’équipe d’IE. N’oublions pas que FireFox ne passe toujours pas Acid 3 en build public.

Peut-être plus d’info demain :-)
Fremy

[Fun] Internet Explorer 6 en proverbes

Parce que une image est parfois bien plus efficace qu’un long discours. Et que contre la morosité, on a inventé l’humour

Un tout grand merci à mon ami Olivier, qui, sans le vouloir, m’a donné l’idée de composer ces quelques petites perles, qui, comme vous le verrez, ne sont pas tirées des vers (normal, me direz-vous, elles sont en proses !).

Amis développeurs, bonne lecture. Et si vous aussi vous connaissez une perle qui mérité d’être citée sur IE6, n’hésitez pas à nous en faire part !

Conseils à un débutant devant travailler sous IE6 :

Que le Seigneur te bénisse et te garde ; et tourne vers toi sa Lumière.

Tous les calculs ont prouvés qu'Internet Explorer 6 ne devrait pas
pouvoir afficher les pages web correctement. Cependant,
lui comme vous l'ignoriez, et c'est ça qui fait qu'il peut
les afficher malgré tout.

Ne crée jamais la page web qui retournera contre toi.

Chasse deux navigateurs à la fois et tu n'en attraperas aucun.

Ce sont leurs ennemis et non leurs amis qui ont
appris aux développeurs à bâtir les standards du web.

Vous feriez fonctionner un site web contre vents et marées
en respectant les standards ! Je n'ai pas de temps à perdre
avec de telles inepties.

Créer un site web pour un autre navigateur qu’IE6
est une véritable punition. Les tableaux ne s’affichent
jamais de la même manière que sous Internet Explorer 6.

Internet Explorer 6 divise les développeurs en deux camps :
Ceux qui veulent le faire disparaître (IE6NoMore.com),
et ceux qui ont de l’humour (SaveIE6.com).

Citations d’Internet Explorer 6 :

Le meilleur moyen de prendre le train des standards
à l’heure, c’est de rater le précédent.

Ne prenez jamais le train que vous essayez de faire dérailler.

Qui se souvient encore de NetScape Navigator ?
La meilleure preuve de la réussite d’Internet Explorer 6
n’est-elle pas le fait qu’on en parle encore 8 ans après ?

L’ambition est le propre du pauvre. Or, Internet Explorer 6
était riche de très nombreux utilisateurs il y a peu.

On ne change pas un programme qui marche !

La seule chose qui puisse tuer un dinosaure, c’est une météorite.
Il n’en est plus tombé sur Terre depuis 65 millions d’années.
IE6 ne risque rien.

Internet Explorer 6 est le navigateur le plus sûr. Aucun autre
navigateur n’a reçu autant de correctifs de sécurité.

Citations de Chuck Norris :

Le progrès est en marche. Internet Explorer 6 ne marche pas.

L’imbécile qui marche va plus loin que l’intellectuel assis.
Internet Explorer 6 n’est ni l’un ni l’autre.

Il ne peut y avoir qu’une seule raison qui explique pourquoi les
développeurs web supportent encore Internet Explorer 6.
C’est que Chuck Norris l’utilise.

Chuck Norris et Internet Explorer 6 ont au moins un point commun :
Ils ne respectent rien, pas même les standards.

FireFox a dit un jour :                                                                                  
<<                                                                                                                
Ce que je fais sans qu’on me l’ordonne, les autres le font par
crainte des standards. Le problème, c’est que cela
fait longtemps qu’Internet Explorer 6 a arrêté
d’essayer de comprendre ce que c’était qu’avoir peur.

Même ça, il n’en était pas capable.
>>                                                                                                              
Et c’est ce qui a plus à Chuck Norris.

Un ami de Chuck Norris lui a conseillé de télécharger FireFox.
Depuis, Chuck Norris n’a plus d’amis.

En bref: Bing s’assaisonnera-t-il de Wolfram Alpha ?

J’en ai déjà parlé dans mes articles, je trouver Wolfram Alpha tout simplement génial, et surtout pour moi qui fait des études orientées vers les maths et les sciences. J’ai rarement vu quelque chose d’aussi impressionnant.

Et j’apprends aujourd’hui que Bing a acheté une licence partielle sur les données de Wolfram Alpha. Si cela se confirme, je pense que c’est très prometteur…

(Source: TechCrunch)

image

image  image

image

Posté le 21 août 09 04:38 par FREMYCOMPANY | 0 commentaire(s)   
Classé sous , ,
Windows Live Movie Maker indisponible sous XP

Alors que WinLive MovieMaker sort enfin en version finale, et que j’allais occuper un peu de mon temps libre à le tester, je viens de me rendre compte qu’il n’était disponible que sous Vista/Seven, et pas sur XP.

Si les raisons techniques se comprennent (utilisation du ruban intégré nativement sous Seven et backporté il y a peu sur Vista, mais hélas pas sur XP), d’un point de vue pratique, cette limitation à Vista/Seven n’est pas super. De nombreux PC tournent encore sous XP, et même parmi les gens intéressés par MovieMaker – N’en suis-je pas la preuve vivante ?

Si d’aventure vous possédiez Vista/Seven, aller jeter un œil, ça a l’air plutôt bien fait.

moviemakerpreview

Download MovieMaker

Pourquoi OpenOffice Renaissance est un fiasco

Voici mes remarques à propos du nouveau mockup d’interface graphique d’Open Office, et voici pourquoi je pense que c’est une erreur.

OpenOffice.org Project Renaissance

1. OpenOffice tente de s’inspirer du ruban de Microsoft…

et plus spécifiquement sa version Mac. Cependant, l’interface graphique générale d’Open Office n’est pas du tout adaptée à cela. Il en découle que le ruban non-seulement est très inesthétique, mais perd pas mal de l’intérêt qu’il est censé avoir (càd. présenter agréablement un plus grand nombre d’options sur un espace plus petit que les toolbars)

2. OpenOffice n’innove pas

En copiant Microsoft, OpenOffice commet une double erreur. Non seulement il donne de lui l’image d’un outsider à Office qui a 5 ans de retard au moins sur Office et qui tente d’implémenter les fonctionnalités d’Office sans les changer (ce qui est très mauvais si il veut devenir un concurrent sérieux à Office) mais en plus il se livre comme cible facile à la comparaison directe avec Office, comparaison qui n’est pas en son avantage.

3. OpenOffice empire encore les défauts du ruban

Le ruban n’est pas parfait. Comme toute invention, il a ses avantages et ses inconvénients. Son désavantage le plus visible est qu’il déroute le débutant. Heureusement, pour aider le débutant, Office possède un système d’aide contextuelle et des icones développées avec soin. Rien de tel sous OpenOffice, question de moyen.

Le deuxième problème du ruban est qu’il horizontalise fortement la zone réservée au document. Sous les petits netbooks 16/9, cela a pour conséquence soit de devoir augmenter le zoom (et donc voir moins de la page à la fois) soit de laisser le zoom intact mais de perdre beaucoup d’espace d’édition du document à sa gauche et à sa droite.

image

OpenOffice empire encore le problème en conservant une barre de menu et en ajoutant une toolbar et une grosse statusbar. Cela va le rendre très désagréable à utiliser dans le contexte des petits portables, par exemple.

4. OpenOffice ne profitera pas d’Aero sous Vista/Seven

Contrairement à Office. Cela va incontestablement diminuer l’expérience visuelle du produit.

5. OpenOffice prend là une décision impopulaire au près de sa propre base

De nombreux utilisateurs d’OpenOffice se montrent hostiles à cette proposition. Voir ici ou . Prendre la décision d’implémenter un ruban malgré tout serait une décision mal acceptée par la communauté.

Qu’est-ce je propose, dans ce cas?

Pour couper court à ceux qui, sur Codes-Sources, continuent de me voir comme le méchant anti-OpenOffice que je ne suis pas, je tiens à préciser tout de suite : si j’ai publié ce message, c’est dans le but d’être constructif. Cela signifie que je propose une alternative aux développeurs d’OpenOffice.

Je viens d’envoyer un message reprenant les principales idées de ce post à la mailing list chargée du design d’OpenOffice. Et je compte faire un feedback là où on attend un feedback de moi. Autant le dire tout de suite, j’ai d’autres idées pour OpenOffice, d’autres idées qui me semble meilleures. Et si Sun recherche du feedback, c’est aussi cela qu’ils attendent.

Je reconnais bien volontiers que je n’ai pas de grande expérience dans le design, mais voici ce que je viens de faire ce matin comme mockup pour OpenOffice :

image

En tenant compte des divers remarques que je viens de faire, on arrive en une matinée à, je pense, quelque chose de bien plus élégant que ce à quoi l’équipe d’OpenOffice est arrivée en des mois de travail. Certes, c’est encore (très) imparfait, mais je ne prétends pas fournir une solution toute faite, juste une nouvelle base de travail.

PS: Mon PC tourne sur un WinXP et dispose d’un écran 4/3. J’ai donc du me débrouiller avec des images pour générer la fenêtre en taille ‘Netbook’ et le look Aero de Vista. C’est donc normal si cela n’est pas exactement semblable à la réalité.

Et maintenant ?

Et bien j’espère que je serai soutenu dans mon initiative par les membres de la communauté d’OpenOffice et que ce nouveau prototype sera retenu par l’équipe de dev d’OpenOffice comme base du futur OOo…

Si mainenat vous avez des remarques (constructives) à formuler sur ma proposition, n’hésitez pas à en faire ! Je suis venu ici aussi pour ça !

[EDIT] Autres suggestions

1. Contextual Appearing Toolbar

Croisement entre les toolbars à la sélection d’Office 2007 et les ‘Accelérateurs’ d’IE8, les toolbars apparaissant selon le contexte permettent d’éviter de retourner tout à droite de la fenêtre d’Ooo pour effectuer les actions les plus classiques comme effectuer une mise en forme (gras, italique, souligné…) ou ajuster une image.

image

Plusieurs "petits carrés” pourraient être présent à la fois si la sélection permet de gérer plusieurs types d’actions à la fois (par exemple, une image dans PowerPoint peut à la fois être considérée comme une image pouvant subir des effets ou une cible d’animations).

2. Programmatically inserted data

Insert > From VB Code

Dim Str as String = “”

For X = 0 to 999
   
Str = Str & X & “: “ & ChrW(X) & vbCrLf
End For

Return Str

Posté le 10 août 09 02:34 par FREMYCOMPANY | 4 commentaire(s)   
Classé sous
Google : “Moi utiliser SearchWiki. Vous faire aussi ?”

Petite note humoristique de fin de journée. Alors qu’il m’arrive de virevolter légèrement entre Bing et Google, en fonction de mes besoins, je suis tombé sur cette perle de chez Google :

Vous être la première personne à avoir sélectionné ce résultat.

Content de l’apprendre ! Big Smile

Découvertes estivales : Office 2010

J’ai eu la chance hier de recevoir mon invitation au beta testing d’Office 2010. Comme mon disque dur est toujours aussi plein, j’ai décidé de faire mes tests sur l’ordinateur de mon père, dans une VPC, pour pas prendre de risque.

Mon sentiment est que, pour l’instant, même si pas mal de changements ont été effectués, Office 2010 ne vaudra sans doute pas le cout financier de mise à jour depuis Office 2007, si du moins vous êtes un simple particulier à budget limité comme moi (pour une entreprise, c’est différent, car les améliorations vont augmenter la productivité des employés, alors que pour un particulier, c’est moins important par rapport au cout financier que cela pourrait engendrer). Mais, ceci n’est qu’une Technical Preview, cela peut encore changer… Stay tuned, comme on dit !

Si par contre vous utilisez toujours Office 2003/XP (honte à vous!) je vous conseille de faire la mise à jour dès que vous le pourrez, tant Office 2010 est nettement plus productif. La qualité de vos documents sera largement décuplée.

Office 2010 : Le concept

image

Office 2010, qu’est-ce que cela apporte de nouveau ? Pour l’instant, difficile de se prononcer car nous avons seulement en main une Technical Preview, dont on sent qu’elle est encore très incomplète (icones manquantes, bugs …).

image

Cependant, on peut déjà pointer du doigt les évolutions majeures :

1. Le travail collaboratif 

Comme c’était déjà le cas avec Word si vous utilisiez SharedView, vous allez bientôt pouvoir travailler à plusieurs en même temps sur un même document, et ce à travers l’interface client comme avec l’interface web.

2. Nouvelles fonctionnalités

De nouvelles fonctionnalités font leur apparition. Par exemple, comme c’était déjà le cas sous PowerPoint 2007, Word ne va plus utiliser les antiques ‘WordArt’ mais bien passer au système de mise en forme améliorée du texte de PowerPoint. Vous pourrez désormais mettre un Glow, utiliser la réflexion ou mettre un outline à n’importe quelle partie du texte, sous Word.

image

Autre changement appréciable, pour ceux qui l’utilise, de Publisher, qui utilise désormais l’interface en rubban (contrairement à la 2007 où ce changement n’avait pas été fait).

image

L’édition d’image devient aussi nettement meilleure. Pour avoir un peu joué avec, je dois reconnaitre que c’est impressionnant toutes les options dont on dispose. Recoloration, changement de teinte, suppression du fond…

image image

De nouveaux Smart Art ont été rajoutés et permettent de créer facilement des galeries de photos au look très professionnel, sans doute légèrement inspirées de ce que peut déjà faire Windows Live Mail, quoiqu’on atteigne ici un niveau de qualité nettement supérieur.

Autre changement : PowerPoint dispose de nouvelles animations et se dote même de quelques transitions 3D (mode galerie, retourner la dia, …). Les fondus et autres anciennes animations/mouvements ont été revus et sont nettement plus beaux.

Dans Excel, vous pourrez aussi demander d’avoir comme background de cellules des mini-graphiques qui représentent l’évolution d’une série.

image

Dans Word/PowerPoint, vous pourrez désormais demander à obtenir une traduction rapide d’un terme dans un document. Pratique quand vous lisez un document en anglais mais qu’un mot vous échappe. Et si, comme moi, vous avez une très mauvaise diction en anglais, le bouton play vous permettra de savoir comment on dit le mot bizarre dans la langue étrange !

image 

3. Démarrage encore plus rapide

La vitesse de démarrage a encore été améliorée. Sur mon VPC, Word 2010 se charge en 2-3 secondes, alors que sur mon ordi normal Office 2007 mets 4 secondes. Pour comparaison, sur mon ordi normal, OpenOffice met aux alentours de 15 secondes à se lancer à froid.

4. Meilleure intégration des programmes entre eux

Il est devenu très agréable d’éditer, par exemple sous Excel, un graphique présent dans un document Word, tant les applications communiquent bien entre elles (mise côte à côté, redimensionnement automatique …).

5. Accès web

image image

Je n’ai pas testé personnellement cette partie d’Office 2010 (demande pour l’instant l’installation de SharePoint Server, puis de faire pas mal de config, et c’est pas trop mon truc tout ça), mais Microsoft a promi que le rendu du document serait très proche de ce qu’on peut attendre de la version client d’Office. Seules les options d’éditions seront nettement moins nombreuses…

De toute façon, quand bien même j’aurais fait le test, je ne pourrais pas communiquer grand chose, seules les versions clients étant désormais hors du cadre du “Non-disclosure agreement”…

Office 2010 : Quelques images

L’installation se fait de manière semblable à la 2007. C’est somme toute assez rapide, mais ce n’est pas le plus important dans le produit.

image

L’écran de chargement est très probablement une version dédiée au BETA, je pense qu’il devrait changer d’ici la version finale. Il permet néanmoins de se faire une idée de ce que Microsoft compte faire. Par exemple, le background du splashscreen est animé, ce qui laisse penser que la version finale le sera aussi. C’est gadget mais c’est agréable à voir.

image

Voici une petite image que j’ai prise de mon Word 2010. Comme vous voyez, renvoyez du feedback est très simple grâce aux deux supers émoticônes de la barre des tâches Big Smile

image

Voici à quoi ressemble le nouveau “Menu” office :

image

Je pourrais faire d’autres captures d’écran, mais je crois que vous avez déjà vu l’essentiel.

Office 2010 sous Seven

Je n’ai pas la chance d’avoir installé Office 2010 sur autre chose qu’une VPC sous XP, mais j’ai trouvé sur Internet une image qui nous montre ce que cela donne sous Seven + Aero. On sent que le design a été fortement pensé pour Vista/Seven, contrairement au design de Office 2007, qui était plus orienté XP, selon moi (couleur bleu …).

Yahoo abandonne Yahoo Search

Bing providing Yahoo Search results - Microsoft and Yahoo signed the deal Depuis quelques temps, la santé financière de Yahoo n’était pas au beau fixe. Malgré un regain récent important, signe que Yahoo n’est plus dans une situation critique comme il a pu l’être il y a quelques mois, l’entreprise a besoin de se concentrer sur ses activités majeures.

Dans cette optique, Yahoo a signé un accord avec Microsoft qui accorde à Microsoft :

  1. Le droit de fournir les résultats de recherche de Yahoo pendant 10 ans, au moins
  2. Le droit d’accéder et d’intégrer dans ses propres sites web les applications de recherche de Yahoo Search

Que dit l’accord ?

Les conditions exactes stipulent que 88% des revenus publicitaires fait par Microsoft sur les site de Yahoo seront reversés à Yahoo (22% revenant alors à Microsoft). Les annonceurs auront désormais le choix, en fonction de certains critères, entre Microsoft AdCenter et Yahoo Advertisement pour poster leurs annonces publicitaires sur Yahoo/Bing. Chacun des moteurs de recherche sera cependant autorisé à mettre en forme celles-ci, ainsi que les résultats, comme bon leur semblera.

Cette opération devrait libérer des sommes importantes à Yahoo, qui ne sera plus obligé de s’occuper de Yahoo Search. Microsoft, de son côté, acquiert ainsi un moteur de recherche occupant près de 30% des parts de marché américaines, ce qui lui donne un crédit accru au près des annonceurs et des clients.

Selon l’accord, un délai d’entrée en application complète de 2 ans semble prévu.

En savoir plus

Les données exactes de l’accord sont disponibles ici :

Découvertes estivales : Linux (Partie 2)

Relancé sur le sujet il y a peu, j’ai décidé de voir si la nouvelle version (3.0.2) de Virtual Box ne réglait pas les problèmes d’incompatibilités avec mon PC. Heureusement pour moi, cela semble être le cas !

J’ai donc enfin pu faire les mises à jour de mon Ubuntu jusqu’au bout.

image

Installer KDE

Comme je n’apprécie guère le bureau de Gnome, j’ai décidé de jeter un oeil à son concurrent; KDE. Pour se faire, j’ai suivi le guide d’installation suivant : http://www.psychocats.net/ubuntu/kde

Après l’installation, je dois à nouveau faire des mises à jour.

image image

Taper à nouveau mon mot de passe administrateur (à la fin, je finis par le connaitre sur le bout des doigts, c’est le cas de le dire) dans une fenêtre qui n’est pas sans rappeler l’UAC de Windows Vista.

Ensuite, je profite de l’occasion pour installer quelques applications sous mon Linux. En mode console, bien entendu.

image image

Les mises à jour finies ont m’invite à redémarrer mon ordinateur (je pensais avoir lu que cela n’était pas nécessaire sous Linux, mais apparemment, c’est faux).

image

Tester KDE

Mon ordinateur virtuel redémarre. Vous pouvez ici apercevoir le bootscreen.

image

Après avoir changé de fond d’écran (ben quoi, on chercher ses marques), voilà ce que cela donne :

image

Tester OpenOffice

Un petite test d’OpenOffice 3. Je l’ai déjà sur un VPC Windows, mais je voulais faire le test sous Linux.

image

Première surprise, les icones me semblent plus jolies que celles d’Ooo pour Windows. Ou en tout cas, mieux intégrées au système. Le temps de démarrage me semble plus acceptable que sous Windows, aussi. Sans doute l’interface Linux est-elle émulée sous Windows.

Par contre, pour un utilisateur d’Office 2007 comme moi, le résultat parait fade un pas très productif. Ils doivent avoir oublié ce que c’était l’antialiasing chez Sun…

Tester FireFox

Petite surprise, mais de taille, mon FireFox est en version 3.0.0.12, après toutes les mises à jour. Sous FireFox, l’option ‘Rechercher des mises à jour’ est grisée.

Une petite recherche sur Internet m’explique pourquoi :

image

Donc, je n’aurai pas FireFox 3.5 avant six mois, si j’attends une mise à jour. Reste l’installation manuelle. Je trouve sur un site un script qui fait l’installation manuelle à notre place. Evidemment, c’est encore une fois en console.

image

J’arrive ensuite à l’écran de choix de langue (là, j’aurais du taper 14, quand j’ai tapé en, il m’a réaffiché l’écran, car il fallait taper une réponse numérique).

image

Cependant, j’ai perdu mon temps, ce script n’arrivant finalement jamais à télécharger FireFox 3.5.1 (soit disant un problème avec le serveur de Mozilla ou avec ma connexion Internet).

Je me décide alors à faire l’installation manuelle, car je veux vraiment tester FireFox 3.5.

Rien de trop compliqué. Si ce n’est que je me retrouve avec 2 firefox à la fin. Mon 3.0 et mon 3.5. Aucune reprise des options, de mes add-ons. Super. Bon, ben je désinstalle la 3.5. J’attendrai que les gars de chez Ubuntu se décident à faire leur mise à jour…

Conclusion

Ben, que dire, si ce n’est que Linux aime les consoles et que pas mal de choses ne marchent comme prévu au premier abord ? J’ai passé plus de temps sur des sites d’aide ce matin qu’à réellement jouer avec ma machine, et j’ai bien souvent été déçu de ce que Linux permettait vraiment.

Comment peut-on croire que Linux est sécurisé si il faut 6 mois pour qu’une nouvelle version de FireFox atterrisse dans les mises à jour ? Si il faut une semaine avant qu’une mise à jour critique de FireFox soit téléchargeable…

D’ailleurs, passer ma vie dans une console à taper “./configure” “make” “make install” “make clean” à chaque fois que je veux installer un programme, ce n’est pas trop mon truc… Est-ce vraiment si dur de faire un installateur digne de ce nom ?

J’ai l’impression que l’image de Linux est surfaite…

Posté le 26 juillet 09 02:37 par FREMYCOMPANY | 11 commentaire(s)   
Classé sous , ,
On ne construit pas le web sur base de haine, de rancœur et de mauvaise foi (II)

Quand on a un jour créé Internet, c’était pour créer un monde meilleur. Créer une communication plus efficace entre les savants, entre les gens. Et si on veut continuer à rendre le web meilleur, j’estime que c’est toujours avec cette pensée en tête qu’il faudrait travailler.

Les haines personnelles, jamais, ne devraient entrer en compte lorsque l’on parle de l’avenir de ce qui sert à tous. Que l’on soit politicien, artiste ou développeur d’un navigateur web. On doit tous apprendre à rester humble et être responsable.

Quelqu’un s’est-il jamais demandé pourquoi personne n’inclut jamais de polices (fonts) particulières à télécharger pour son site web ? Sans doute. Peu auront cherché la réponse.

La réponse elle est simple : depuis 12 ans, vous pouvez le faire sous Internet Explorer. Depuis Internet Explorer 4, vous pouvez le faire. Autant dire depuis les origine du web. Cependant, sous la pression des fabricants de polices, qui désirent protéger un minimum leur travail, Internet Explorer a utilisé un format de type ‘Wrapper’, l’Embedded OpenType (EOT), qui empêche l’utilisateur lambda de prendre la police et de l’installer sur son système. Sans être compliqué à gérer pour le navigateur.

Aujourd’hui, tous les grands noms de la typographie (Ascender, Monotype Imaging, Typophile, et même Adobe, dont on connait pourtant l’inimitié avec Microsoft) soutiennent ce format, et on même réalisés à leurs frais des sites visant à promouvoir ce format et demander aux autres navigateurs de le supporter.

Il y a quelques temps déjà, Microsoft, sous la pression de ces derniers, a demandé à ce que soit standardisé ce format. Il a ainsi publié de manière très officielle au W3C. Et pourtant, depuis des mois, la discussion s’enlise.

Opéra, et principalement lui, refuse catégoriquement le format. Il invoque, au début, des prétextes tout à fait acceptable, jugeant le format trop sécuritaire. Microsoft fait d’énormes efforts et a publié, encore une fois sous la pression d’Ascender, une version allégée, simple à implémenter et sans plus aucune restriction sécuritaire de son format.

Tout le monde pensait le problème reglé.

Pourtant, aujourd’hui, Opéra refuse toujours. Non seulement il invoque de faux arguments, mais en plus il diffame sans vergogne Microsoft et tous ceux qui soutiennent son projet.

Pour ma part, je me fiche de savoir quelle format de police web sera standardisé. Je l’ai dit et répété dans le groupe de discussion. Nous, développeurs, nous nous en fichons du format. Ce qui m’interpelle, c’est que ce format est le seul qui peut être compatible avec IE 6, 7 et 8. Et par là même le seul à pouvoir nous laisser, à nous, développeurs, une chance d’utiliser les polices web d’ici quelques mois seulement, et pas dans 5-7 ans. Le seul aussi, qui soit supporté de manière franche par les fabricants de polices. Le seul supporté par Adobe.

Opéra n’a plus aucun argument. Seulement, ils ont une telle haine envers Microsoft, que toute proposition venant d’eux est perdu d’avance. Je trouve cela honteux. Egoïste. Et très mal venu. J’avais jusqu’ici une bonne opinion d’Opéra Software. J’ai été littéralement écœuré. Scandalisé. Et je peux vous l’affirmer, je ne verrais plus jamais cette entreprise du même œil.

Les solutions qu’ils proposent sont identiques, si ce n’est qu’elles ne supporteront pas IE8-. Elle nous obligent, nous, développeurs web, à ne pas pouvoir utiliser de polices à télécharger pour au moins 5 à 7 ans. C’est pitoyable d’en arriver là. Tout le monde le leur dit. Ils font semblant qu’on existe pas.

Microsoft n’est pas parfait. Il a même de gros défauts. Mais il fait des efforts. Il a modifié en profondeur son format pour répondre aux exigences des autres. Il a promis d’intégrer en dernière minute dans Windows 7 la possibilité de choisir son navigateur Internet parmi une liste. C’était ce qu’Opéra voulait. Maintenant, telles des charpies, les avocats d’Opéra veulent plus. Toujours plus.

La liste ne doit pas contenir d’icones.” Non, c’est contraire à la concurrence, les icones ! Faut dire qu'avec une icone comme la leur...

Et voici ce qu’ils proposent à la commission européenne :

image

Voyez. Faites vous votre idée. Et imaginez le culot d’une entrepris qui ne fait même pas 3% des parts du marché.

Je vous conseille, à vous qui utiliser Opéra, d’utiliser le navigateur d’une entreprise qui s’intéresse vraiment au web, et pas seulement à sa propre personne.

Google Chrome. Safari. FireFox. Le choix est là, si vous ne voulez pas d’Internet Explorer. Ces navigateurs, eux, au moins, sont soutenus par des entreprises qui veulent un web et un monde meilleur, et qui ne sont pas haineuses et de mauvaise foi.

Pour rappel, XMLHttpRequest était une idée de Microsoft. Opéra a mis des années à l’implémenter. Il a tout fait pour faire capoter le projet. Je comprends mieux pourquoi, maintenant.

_______________________________

Pour couper court à tous ceux qui pensent que je suis un FanBoy de MS, voici une copie d'un message (extraits) que j'ai envoyé à ce groupe de discussion. Vous pouvez y lire que je n'y suis pas plus tendre envers Microsoft qu'envers Opéra. J'invite chacun à reconnaitre ses erreurs, mais aussi à viser l'avenir. Pas à se taper dessus comme des gamins dans une cours de récréation.

Another thing I don't understand : Why is that not possible to
have BOTH formats ? Sorry, but this story is completely mad
at my eyes.
 
We are not on a battle field, we're in a working group that discuss
"INTER-OPERABILITY".

Do you think it would be intelligent if Microsoft sponsored
JPEG because it allows compressed photos and other vendors
sponsored PNG because it allows transprency, and no one of
the two would implement the format sponsored by the other ?

It seems me that we're encountering a similar problem,
here. It's domagable that no simple compromise can be
found on formats. 60% of the market is sponsoring one
format, 40% the other, so all browsers need to implements
the two.

JPEG and PNG coexists on the web. EOT and OTF can too.

...
 
And why could we not find a compromise like : Microsoft
and Others understand that both formats have pro and cons
and that both should be implemented ? Do you think that
browser implements are too self-centered to be able of this ?

...
 
Do you think web designer are happy to see you consider
that using fonts on the web could not be done until 5-7 years ?
As web master, I can trust you I'm not happy with that.

That you want another format, why not. That you don't want to
implement existing formats, I can't accept it.

And the same remark is also valuable for Microsoft. I understand
Microsoft's arguments, but they are no more valuable since other
browsers don't offer the 'protection' they want to give to font
authors. It's too late. Now, we need compatibility.
...
 
Sorry if this post seems agressive but I get bored with this useless
discussion over the font formats that seems to make everyone
wasting its time. If UA implementors had implemented the "missing"
format since the begining of the discussion the problem  would already
be solved.
 
To make it clear : I'm not a UA Implementors, I don't bother which format
is implemented, I have lots of brower installed on my computer, where I
test the sites I publish, and what I just want is what every webmaster want.
Something that works well and that works everywhere...

Regards,
Fremy
 

Si ce n'es pas une preuve d'ouverture, c'est quoi, alors ? (Ce message, je l'ai envoyé il y a un mois. C'est fou comme le débat a progressé depuis. Je pourrais envoyer le même aujourd'hui...) Arf, j'écris vraiment en anglais comme un pied.

Posté le 24 juillet 09 11:58 par FREMYCOMPANY | 5 commentaire(s)   
Classé sous ,
Logo HADOPI : Vous pensez que j’ai une chance ?

Logo HADOPI - Piratage

Regardez, le beau logo HADOPI que voilà ! Dites-moi, combien ils proposent pour celui qui leur fera le plus beau logo ? Parce que si c’est cher, je veux bien me proposer… Avouez, j’ai une chance…

Et puis, regardez moi comme c’est bien pensé : Il fait beau, le logo vous laisse admirer une connotation de bouclier, il donne une impression de force, de stabilité, de sécurité, aussi. Mais en même temps, il est beau, agréable, il vous veut du bien. Que du bien. Rien que du bien.

Dans la prairie cohabitent divers petits animaux, qui semblent s’amuser, vivre heureux : bref, on s’y sent bien, vous vous y sentez bien, nous nous y sentons tous bien. De même que les artistes, enfin rassurés au sujet d’internet ! Pas de mots qui fâchent. Pas de sentiments débordés. Juste un sourire. Il règne enfin un semblant de calme après de bien houleux débats. C’est ça. Calme et sérénité. Sérénité…. sérénité.

----------------------------------------------------------------------------------

Comment ça j’ai copié ?

Posté le 23 juillet 09 03:00 par FREMYCOMPANY | 1 commentaire(s)   
Classé sous , ,
Filtre XSS: Même les HADOPI-killers n’y peuvent rien !

image

Il s’agit d’une innovation de Microsoft pour sa version 8 d’Internet Explorer qui prouve réellement son efficacité. Voici, ce matin encore, un exemple de cas où elle s’applique merveilleusement bien.

Pour la petite histoire, c’est le site du service de la poste qui sera, selon tout vraisemblance, chargé d’acheminer les recommandés venant d’HADOPI.

Un utilisateur de FireFox ayant visiblement trouvé une faille sur le site, il s’est précipité pour la répandre sur le web, histoire d’augmenter encore un peu plus le ridicule d’HADOPI au près de ses détracteurs.

C’était sans compter sur Internet Explorer.

---------------------------------------------------------------

Blague à part, c’est vrai que c’est quand on tombe sur ce genre de truc qu’on est content d’utiliser le navigateur qu’on utilise.

Plus de Messages Page suivante »


Les 10 derniers blogs postés

- Etes-vous yOS compatible ? (2/3) : la nouvelle plateforme Yammer–Office 365–SharePoint par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 04-22-2014, 09:27

- [ #Yammer ] [ #Office365 ] Quelques précisions sur l’activation de Yammer Entreprise par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 04-22-2014, 09:03

- Après Montréal, ce sera Barcelone, rendez-vous à la European SharePoint Conference 2014 ! par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 04-19-2014, 09:21

- Emportez votre sélection de la MSDN dans la poche ? par Blog de Jérémy Jeanson le 04-17-2014, 22:24

- [ #Office365 ] Pb de connexion du flux Yammer ajouté à un site SharePoint par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 04-17-2014, 17:03

- NFluent & Data Annotations : coder ses propres assertions par Fathi Bellahcene le 04-17-2014, 16:54

- Installer un site ASP.net 32bits sur un serveur exécutant SharePoint 2013 par Blog de Jérémy Jeanson le 04-17-2014, 06:34

- [ SharePoint Summit Montréal 2014 ] Tests de montée en charge SharePoint par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 04-16-2014, 20:44

- [ SharePoint Summit Montréal 2014 ] Bâtir un site web public avec Office 365 par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 04-16-2014, 18:30

- Kinect + Speech Recognition + Eedomus = Dommy par Aurélien GALTIER le 04-16-2014, 17:17




Search

Go

Ce blog

Abonnements