PDC 08 - Microsoft Visual Studio Team System: A Lap Around VSTS 2010

Première session après le Keynote, présentée par Cameron Skinner, Product Unit Manager de Visual Studio Team System et Doug Seven, senior product manager sur VSTS.

La présentation contient principalement et quasiment uniquement des … démos J On a eu droit à un rappel sur le twitter de Visual Studio : http://www.twitter.com/MicrosoftVSTS (n'hésitez pas à y jeter un coup d'œil).

Pour lui, Visual Studio Team System est "a really, really BIG release !" et cible principalement les tests et l'architecture avec des évolutions issues des retours utilisateurs.

Quand est-ce qu'un développeur est heureux :

  • Quand ce qui était dur devient simple
  • Quand il est productif
  • Quand le code est maintenable
  • Quand son équipe est efficace tous les jours

Les démos :

  • « New bug »
    • On peut maintenant avoir du texte riche avec de la mise en forme dans les commentaires
    • La liste des étapes à exécuter pour reproduire le bug est présente dans les détails, on peut voir à quel étape le testeur à eu le problème. Dans cette liste, on a accès à un index dans une vidéo enregistrée lorsque le testeur à exécuté le test
    • Le testeur à maintenant à sa disposition un exécuteur de tests manuels et peut ainsi facilement indiquer étape par étape laquelle à échoué ou réussie
    • Le nouvel onglet : « System Info » permet de connaître l'environnement sous lequel le testeur à exécuté ses tests. Plus de phrases du genre : « Ah oui, tu a trouvé un bug, mais si cela se trouve tu n'étais pas sous la bonne configuration, pas la bonne build », etc.
    • L'onglet « Other links » donne accès à des éléments supplémentaires utiles à l'analyse du bug (Images, Videos, et des fichiers « tdlog », qui correspond l'historique du débug. Ceci nous donne accès à un nouvel outil qui permet d'avoir la liste des threads, la call stack dans l'état dans lequel elle était lors du test ! Plus d'excuses pour ne pas trouver l'origine du bug ! J
    • Mot d'ordre : « NO MORE NO REPRO » !
  • « Réparer le bug et check-in »
    • Au niveau des tests unitaire, on a désormais la possibilité de voir quels sont les tests impactés par une modification. On peut alors sélectionner facilement les tests à ré-exécuter pour valider nos modifications.
    • Introduction du Gated Check-in : la possibilité de valider un changeset avant de l'archiver. Il est alors compilé sur le serveur de build et ne sera pas archivé s'il ne compile pas.
    • Mot d'ordre : « NO MORE BROKEN BUILDS » !
    • Nouvelle étape du processus de build : la validation architecturale (règles de dépendance). On peut faire échouer la build si telle classe de telle couche appelle quelque chose qui lui est interdit. Pour cela, on utilise un designer de couches applicatives qui nous permet de définir comment doit être l'architecture pour les couches et quelles sont les relations entre elles et du coup les règles de validation qui en découlent.
    • Nouveauté également : Le graphe de couches. Il nous donne une vision globale des dépendances entre nos couches. On peut alors répondre à des questions du genre : « Quelles classes de ce namespace est appelée par cet autre namespace ? ».
  • « L'effet papillon »
    • Ceci arrive quand on change quelque chose à un endroit, et que ca modifie quelque chose complètement ailleurs sans raison (apparente).
    • Pour éviter cela, arrive le diagramme de séquence ! J J J
    • On peut alors naviguer de haut en bas dans l'architecture et voir ce qu'on impacte quand on modifie un morceau de l'application.
    • Mot d'ordre : « NO MORE BUTTERFLY EFFECT » !
  • "Tester d'un bout à l'autre à partir de l'interface utilisateur"
    • Au niveau du test, apparaissent les « coded UI Test ».
    • Lors de la création d'un test, un enregistreur de test se lance pour nous permettre de sauvegarder une séquence de test d'une interface graphique. On voit alors la liste de ce qu'on a fait… « Click sur le contrôle postalCode », « Saisie du texte 'xx' », etc.
    • Nouveauté ENORME : la possibilité de localiser graphiquement (à la souris) un élément dans un site web. Tous ses champs sont automatiquement reconnus, et on peut demander la validation de chacun de ses champs !
    • Mot d'ordre : « NO MORE REGRESSION »

Cette session se termine sur un show humoristico-informatif sur la liste des sessions Team System de cette PDC. 

.Dispose();

Publié lundi 27 octobre 2008 20:05 par Etienne Margraff
Classé sous
Ce post vous a plu ? Ajoutez le dans vos favoris pour ne pas perdre de temps à le retrouver le jour où vous en aurez besoin :

Commentaires


Les 10 derniers blogs postés

- Merci par Blog de Jérémy Jeanson le 10-01-2019, 20:47

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage des Office Groups de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 04-26-2019, 11:02

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage de Microsoft Teams de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 04-26-2019, 10:39

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage de OneDrive for Business de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 04-25-2019, 15:13

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage de SharePoint Online de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-27-2019, 13:39

- Office 365: Script PowerShell pour auditer l’usage d’Exchange Online de votre tenant par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-25-2019, 15:07

- Office 365: Script PowerShell pour auditer le contenu de son Office 365 Stream Portal par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-21-2019, 17:56

- Office 365: Script PowerShell pour auditer le contenu de son Office 365 Video Portal par Blog Technique de Romelard Fabrice le 02-18-2019, 18:56

- Office 365: Script PowerShell pour extraire les Audit Log basés sur des filtres fournis par Blog Technique de Romelard Fabrice le 01-28-2019, 16:13

- SharePoint Online: Script PowerShell pour désactiver l’Option IRM des sites SPO non autorisés par Blog Technique de Romelard Fabrice le 12-14-2018, 13:01