Bienvenue à Blogs CodeS-SourceS Identification | Inscription | Aide

Atteint de JavaScriptite Aiguë [Cyril Durand]

Expert ASP.net Ajax et WCF, Cyril Durand parle dans son blog de point techniques sur ASP.net, ASP.net Ajax, JavaScript, WCF et .net en général. Cyril est également consultant indépendant, n'hésitez pas à le contacter pour de l'assistance sur vos projets

Actualités

  • Blog de Cyril DURAND, passionné de JavaScript, Ajax, ASP.net et tout ce qui touche au developpement Web Client-Side.

    N'hésitez pas à me contacter pour vos projets .net : architecture, accompagnement, formation, ...

    View Cyril Durand's profile on LinkedIn
    hit counters


    Expertise Commerce server et BizTalk

A t-on encore besoin de développeurs ?

Depuis quelques temps, on peut lire des réflexions sur le métier de développeur par rapport au métier de chef de projet : ici, ou ou encore ici et encore et surement ailleurs. Globalement, on se rend compte que de plus en plus de personnes se plaignent des développeurs qui ne veulent pas développer mais qui veulent évoluer : la consécration, devenir chef de projet.

Après avoir lu ces billets, je suis surpris de voir qu’une question ne semble pas avoir encore été abordée et qui me semble pourtant fondamentale : A quoi sert un développeur ? A t-on encore besoin de développeur ?

La question peut surprendre mais peut apporter certains éléments de réponse. Si je regarde les différentes applications sur lesquelles j’ai eu l’occasion de travailler ou sur les applications qui sont autour de moi, je me rends compte que l’on a de moins en moins besoin de développeurs mais plutôt d’intégrateurs.

Je m’explique.

De nos jours, la majorité des développements reposent sur un ou plusieurs frameworks. Cela permet d’être plus productif et évite de recoder la roue. Globalement, le client dispose du logiciel plus rapidement et pour moins cher. Certes, le logiciel ne sera pas parfait, mais il répondra plus ou moins aux attentes de l’utilisateur.

Ces frameworks deviennent de plus en plus complets : un développeur a de moins en moins besoin d’être technique pour réaliser une application. On n’a plus besoin de développeurs qui savent écrire des algorithmes compliqués. Qui a déjà écrit un algorithme de tri sur une application récente ?

Dans sa globalité, je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose. A part les développeurs geek, les amoureux du code, tout le monde est globalement content. Bien sûr, les geeks que nous sommes se sentent frustrés. Intégrer un framework n’est pas quelque chose de passionnant, tous le code intéressant est déjà écrit dans le framework …

Vous allez me dire que oui : il reste toujours à écrire les frameworks. Certes. Mais à votre avis quelle est la proportion de développeurs qui écrivent des frameworks par rapport aux autres ? 10% ? 5% ? 1% ? Quand bien même, combien d’entre vous utilisent des frameworks écrit en France ?

Il restera toujours le poste d’expert/architecte très bien décrit par Jérémy Jeanson. Ce poste est le pompier, c’est lui qui connaitra parfaitement le framework, c’est lui qui débloquera les développeurs intégrateurs en cas de problème, c’est à lui que sera confié le développement de bout de code complexe, d’algorithmique si toutefois aucun framework ne l’a pas déjà fait. Mais ce poste est rare et ne représentera qu’un faible pourcentage des développeurs intégrateurs.

 

Je connais principalement les outils Microsoft.

Si l’on regarde l’évolution des framework Microsoft, on aperçoit leur trajectoire : d’ici quelques années, toutes nos applications risquent d’être dévelopées en drag & drop. Cela a déjà commencé. Regardez ASP.net d’il y a 5 ans par rapport à maintenant ! Regardez ASP.net Dynamic Data qui date de quelques années déjà ! Regardez LightSwitch qui vient de sortir.

Lorsque l’on regarde la roadmap de Visual Studio, le principal outil de Microsoft, on voit autre chose : Visual Studio va se rapprocher des décideurs, des gens du métier. Visual Studio/TFS ne sera plus seulement l’outil du développeur mais de plus en plus l’outil de toutes les personnes liées au cycle de vie de l’application.

image

Notre métier n’en est qu’au commencement, il est en pleine phase de transition. 

La façon dont je vois les choses et que notre métier va se décomposer en plusieurs groupes :

  • les intégrateurs
  • Les développeurs de framework

Tous les domaines ne sont pas au même niveau d’avancement, les applications web semblent clairement en avance par rapport à d’autres domaines tel que l’embarqué ou le temps réel mais ce n’est que le commencement.

Je ne crains pas ce changement, je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose. Les intégrateurs vont de plus en plus se focaliser sur la complexité métier de leur application, ils vont de plus en plus se concentrer sur les réels besoins du client, les applications auront donc la chance d’être de plus en plus pertinente, plus utile.

Je ne critique pas les développeurs actuels, je n’ai rien non plus contre les intégrateurs futurs ou actuels. Oui ! Je déplore cette situation mais je reste un geek après tout ;-)
Attention, avant que l’on me fasse les mêmes remarque qu’a Julien, oui, malgré avoir travaillé en SSII, grand compte, freelance, éditeur, je n’ai peut-être pas suffisamment de recul sur la question mais c’est mon avis.

Du coup, avec cette vision, comment pensez-vous qu’une application se réalisera d’ici 10 ans ? 20 ans ? 50 ans ? Aurons-nous toujours besoin de développeurs ? Ne sera-t-il pas qu’un intégrateur ? un drag & droppeur ?

Posted: mercredi 17 août 2011 23:47 par cyril
Ce post vous a plu ? Ajoutez le dans vos favoris pour ne pas perdre de temps à le retrouver le jour où vous en aurez besoin :

Commentaires

Nicolas a dit :

Je suis d'accord avec ton analyse. J'ai eu les mêmes réflexions il y a quelques années, lors de mes études quand je suis passé du C au .net...

Je pense aussi que dans 10/20 ans, les vrais développeurs seront ceux qui développe les outils pour les intégrateurs / drag & droppeur.

# août 18, 2011 10:54

ROMELARD Fabrice a dit :

OK pour une bonne partie de ce qui est dit ici, d'autant plus que cette fois, c'est sans chercher la provocation ou le choc des lecteurs.

Il est tout de même réducteur sur les choix possibles.

En effet, il existe encore d'autre activités que sont les "consultants". Ceux-ci ont longtemps été décriés (surtout à cause de certaines entreprises qui vendaient des étudiants au prix de consutants experts), mais il a sa véritable utilité.

Les entreprises (clients) n'ont pas la même vitesse d'adoption que le milieu technologique. Les choix stratégiques sont pourtant nécessaires pour ne pas être en total décallage avec son écosystème et surtout face à sa concurence. Il est donc indispensable d'avoir un vivier d'experts qui permettent aux entreprises :

- de mettre en place une solution (consultant pour de l'implémentation)

- d'étudier les possibilités pour une problématique données (consultant pour des POC)

- de préparer l'avenir (consultant en stratégie ou en fututologie)

- ...

Tous ces métiers sont nécessaires et exigent beaucoup de recul sur les technologies (savoir dire non à un client et lui faire comprendre qu'il va dans le mur est très compliqué).

Pour le reste, le mariage des technologies et des usages est de plus en plus obligatoire (il se voit au travers des SmartPhones ou Tablettes par exemple). Il est donc de plus en plus difficile de séparer les deux.

Celui qui se cantonne à un seul role "développeur", "chef de projet" ou "intégrateur" n'a pas compris l'évolution du marché.

Les métiers de l'informatique seront tout ca à la fois et le role à prendre dépendra du projet ou de l'équipe autour de ce projet.

Romelard Fabrice [MVP]

# août 18, 2011 14:01

mdufourneaudravel a dit :

Il me semble que l'avènement des processeurs many-core (y compris sur smartphone) pourrait redonner de l'intérêt pour de vrais développeurs maîtrisant la programmation concurrentielle.

Wait ans see...

# août 18, 2011 15:05

cyril a dit :

Fabrice, oui, le choix est restreint. Mais attention, lorsque je parle d'intégrateur ce n'est pas réducteur ni péjoratif.

Dans la plupart des cas, le métier de développeur va se transformer en intégrateur développeur. Cet intégrateur sera riche : il connaitra beaucoup mieux le fonctionnel qu'aujourd'hui, il répondra beaucoup mieux aux attentes du client. Bien sur le métier d'intégrateur va se décliner en plusieurs variantes dont ceux que tu as cité. Mais cela restera un monde à part, un monde de plus en plus éloigné du métier d'éditeur de framework.

# août 18, 2011 15:08

Poppyto a dit :

Perso, j'y crois pas au modèle sans développeur. Surtout que les appli se complexifient. Afficher Bonjour ou faire un site WordPress n'a jamais demandé des compétences bien élevées.

Pour les applications professionnelles, c'est une autre histoire. Même faire une application simple sur un smartphone demande un minimum de pré-requis, c'est à dire d'avoir déjà développé.

Le Drag&Drop, c'est pour faire des interfaces. Le modèle Drag&Drop pour des actions, ce n'est à mon goût pas adapté et ne le sera pas avant des dizaines d'années...

# août 18, 2011 20:39

Graveen a dit :

Et bien, pour moi, il est clair qu'il y aura des tâches trés automatisables (IHM, package fonctionnels) qui rentreront dans le cadre des frameworks. Par contre, la multiplication des device, des technos (NFC, et celles qu'on ne connait pas encore), les besoins clients, nécessiteront toujours des développeurs.

A noter qu'au quotidien, tout le monde utilise un framework de base. C'est donc une réalité le développeur/intégrateur.

Et c'est même un signe de maturité que de savoir fiabiliser son boulot en partant d'un cadre existant.

# août 21, 2011 10:16

sunutv a dit :

On peut toujours laisser aux "businessmen" le terrain des framework mais à mon avis c'est une direction qui tue l'innovation et on aura toujours besoin de développeurs tant que le besoin d'innover se fera sentir

# août 22, 2011 11:57

RaptorXP a dit :

En France, si tu veux progresser dans ta carrière, tu dois forcément devenir chef de projet (surtout dans les SSII), mais dans les pays anglo saxons, developpeur est un metier en lui meme, on peut progresser en tant que développeur, et le chef de projet n'est pas son supérieur hierarchique (c'est un collaborateur comme un autre).

L'innovation ne peut se produire que dans un environement ou le developpeur est apprécié a sa juste valeur (par exemple, n'est pas considéré comme un intégrateur). C'est pour ca que la France compte si peu de startups innovantes.

# août 22, 2011 12:14

gbrout a dit :

Je rejoins @mdufourneaudravel dans le fait qu'on aura toujours besoin de développeurs pointus pour le multi-tasking d'une part et les nouvelles interface d'autre part. Je pense notamment à tout ce qui touche au interface tactile multipoint ou encore Kinect (avec des notions d'espace 3D)...

Je pense que le métier va évouler en même temps que les nouvelles technologies. Mais dans tous les cas on aura toujours besoin des développeurs (intégrateurs ou développeurs de framework).

# septembre 27, 2011 11:26
Les commentaires anonymes sont désactivés

Les 10 derniers blogs postés

- SharePoint : Bug sur la gestion des permissions et la synchronisation Office par Blog Technique de Romelard Fabrice le 07-10-2014, 11:35

- SharePoint 2007 : La gestion des permissions pour les Workflows par Blog Technique de Romelard Fabrice le 07-08-2014, 11:27

- TypeMock: mock everything! par Fathi Bellahcene le 07-07-2014, 17:06

- Coding is like Read par Aurélien GALTIER le 07-01-2014, 15:30

- Mes vidéos autour des nouveautés VS 2013 par Fathi Bellahcene le 06-30-2014, 20:52

- Recherche un passionné .NET par Tkfé le 06-16-2014, 12:22

- [CodePlex] Projet KISS Workflow Foundation lancé par Blog de Jérémy Jeanson le 06-08-2014, 22:25

- Etes-vous yOS compatible ? (3/3) : la feuille de route par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 06-06-2014, 00:30

- [MSDN] Utiliser l'approche Contract First avec Workflow Foundation 4.5 par Blog de Jérémy Jeanson le 06-05-2014, 21:19

- [ #ESPC14 ] TH10 Moving mountains with SharePoint ! par Le blog de Patrick [MVP SharePoint] le 06-01-2014, 11:30